Romain Garcera

Né le 7 mai 1991, Romain Garcera passe son enfance à la Martinique et se passionne pour les percussions dès son plus jeune âge . C’est à l’âge de 7 ans qu’il débute les percussions classiques et se met très vite à composer. Arrivé en métropole, il obtient un prix de percussions au conservatoire de Grasse puis un Diplôme d’Etat Musical avec mention au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Nice. En parallèle, Romain étudie le jazz (batterie et vibraphone) à Nice auprès de professeurs tels que François Chassagnite, Robert Persi, Philippe Cocogne, Jean-paul Ceccarelli. Depuis jeune, il est membre de l’association « ça percute » qui invite certains des plus grands percussionnistes classiques mondiaux , avec qui il échange , se perfectionne et a la chance de jouer. 
Il continue son parcours au CRR de Paris avec Frederic Délestré, David Patrois, Emile Spany et bien d’autres.
En 2013, il obtient son Diplôme d’Etat de Jazz avec mention très bien à l’unanimité et félicitations du Jury. Il a l’opportunité cette même année, de se produire au Théâtre du Châtelet en tant que vibraphoniste soliste, pour un hommage au compositeur de musique de film John Williams. 
 Durant ses années , il participe à de nombreuses masters class (J.Tain Watts, Chris Potter, Barbatuques, Mike Stern, Mike Manieri, Bojan Z, Dave Liebman, Chuck Israel, No Jazz …) et accompagne plusieurs formations musicales aux styles différents et prend part à quelques sessions d’orchestre .
C’est alors que, nourrit de toutes ces expériences, Romain fonde pour la première fois son propre projet musical « RG Hybrid Project » , en 2014 .  Il enregistre ses premières compositions dans des cadres professionnels, notamment avec le soutien du CRR de Paris et du CNSM , ce qui l’amènera à tourner sur la scène française, dans de belles salles et festivals.
Il poursuit alors son chemin , qui le mène à Bruxelles. Il peaufine sa formation musicale au Conservatoire Royal de Bruxelles , toujours assoiffé de rencontres .  Il étudie avec le vibraphoniste , harmonicien, Guy Cabay , il se lie d’amitié avec le violoncelliste Guy Danel et commence à se produire en tant que side man dans de nombreux lieux musicaux de la capitale .
Depuis, il a collaboré avec de nombreux musiciens de la scène bruxelloise, parisienne et internationale tels que Fabrice Alleman, Frederic Jacquemin, Laurent de Wilde, Xavier Tribolet, Paolo Loveri ( Italia ), Igor Gehenot , Kaer ( Starflam crew ), Pedro Moura ( Brazil ) , Edash Quata ( Érythrée ) , Carlos Lopez ( Capo Verde ) , Theorethoric ( US )  …
Il est membre du groupe « LALAO » avec lequel il joue régulièrement aux côtés du chanteur violoncelliste multi instrumentiste Yannick Jacquet et du guitariste malgache de renom Joel Rabesolo .Ils auront la belle expérience en 2017, d’ouvrir le concert de Miles Mosley , du collectif américain « West Coast Get Down » dans la salle du Botanique. Il est membre actif du groupe brésilien de percussions-voix « Maracatu Mix » . Il fonde le duo vibraphone-piano « Garcera Della Guerra » en 2017 alliant classique jazz et world music, avec le pianiste Nicolaï Della Guerra .Il accompagne depuis récemment le chanteur Simon Delannoy avec lequel il s’est produit aux Francofolies de Spa.  En 2018 , il est appelé à rejoindre le band « Azbeul » fondé par le saxophoniste français Abel Jednak .
Dans le même temps , il fonde la boîte d’événementiel (et de cours d’instruments à percussions et batterie) « Percussive » avec laquelle il organise plusieurs événements , notamment des Jam Session dans plusieurs lieux réputés dans le monde de la nuit à Bruxelles . Il enseigne également la batterie chez « Artizik » à l’institut Cardinal Mercier, plus gros établissement scolaire de Belgique, avec lequel il collabore dans différents échanges et évènements culturels pour les jeunes artistes, mélangeant les arts plastiques , le théâtre , le dessin , le street art , et la musique .
Il a dernièrement porté son soutien musical à l’ensemble de saxophone du conservatoire de la ville de Grasse avec lequel il est parti en tournée en Arizona , Nevada, en 2018 et qui se produira à Cracov en mai 2019, et reprendra la route pour l’Inde en 2020 .
En avril 2019  , il annonce un EP ( Electronic Presskit ) en tant que producteur sous le nom de « RGHP » avec de nombreuses collaborations d’artistes internationaux, aux résonances diverses et aux multiples facettes . Peut être un premier bilan musical de son vécu d’artiste et de mélomane  .